Les conséquences destructrices du programme régional forêt bois sur les forêts de toute la Nouvelle Aquitaine.

LES GROS LOBBIES DE LA FORÊT VONT ATTAQUER NOS FORÊTS BÉARNAISES ET IL FAUT ABSOLUMENT REPONDRE A CETTE ENQUETE PUBLIQUE . MERCI POUR NOTRE BIEN COMMUN.        Jean Francois
Ps taper sur le prfb bleu . Lettre de 4 ou 5 lignes signée. Inspirez vous des arguments de ce mail. Sujet de votre mail – Consultation publique Gestion Forestière Nouvelle Aquitaine
Please send an email to the mail below saying why you do not want our local béarnaise forests to be destroyed and replanted with pine trees. This is very serious and we need your help to help save our wonderful nature. (You can write in English and translate by google) Just click on the blue email below. The subject of the mail should be;Consultation publique Gestion Forestière Nouvelle AquitaineWrite what you can but there are two examplse below to help. Thank you Carol


Notre association et SEPANSO s’inquiètent des conséquences destructrices du programme régional forêt bois sur les forêts de toute la Nouvelle Aquitaine.Contribuez à la consultation publique jusqu’au 16 janvier  en envoyant votre avis défavorable à l’adresse mel suivante:  prfb.draaf-nouvelle-aquitaine@agriculture.gouv.frLes arguments dont vous pouvez vous inspirez…
La commission en charge du programme régional Forêt Bois réunit principalement des professionnels de la filière (producteurs et transformateurs). Il n’y a que la 2 assos de protection de l’environnement pour représenter les usagers de la forêt. Cela pèse très peu face au lobby du bois-energie et de la silviculture industrielle.
Les enjeux environnementaux (« stockage de carbone en forêt dans le bois et le sol, évaluation et préservation de la biodiversité ainsi que de la multifonctionnalité des écosystèmes forestiers. »), ignorés au départ, ont pu être finalement reconnus grâce aux associations, mais cela n’a pas été transposé concrètement dans les fiches-actions. Cela impliquait évidemment des comparaisons entre des monocultures de résineux (Pins, Douglas ou autres) et de vrais écosystèmes forestiers avec des essences mélangées et tout un cortège de végétaux et animaux en coévolution !
Le programme prévoit d’augmenter de 25% la récolte de bois, en regroupant les petites parcelles de façon à les exploiter plus facilement et en développant la mécanisation, notamment dans les forêts de feuillus. Aucune évaluation quantitative ni mesure concrète n’est envisagée pour préserver la biodiversité et les services écosystémiques dont le climat. L’avis délibéré de l’Autorité Environnementale (AE)* sur le projet de PRFB rejoint l’analyse des assos.Non seulement, les services rendus par les écosystèmes forestiers (qualité de l’eau, de l’air, atténuation du réchauffement climatique, qualités paysagères et autres aménités)  risquent de disparaître peu à peu avec le temps, mais c’est l’avenir même de la sylviculture qui est en jeu à moyen terme.
Nous alertons le public sur les dangers du modèle de gestion industrielle actuellement en cours dans le massif landais. Ce modèle risque en effet de s’étendre à l’ensemble de la nouvelle région en faisant disparaître peu à peu les forêts de feuillus ou mixtes au profit de monocultures par le biais de coupes rases et plantations de résineux avec  traitements mécaniques, voire chimiques,  comme c’est déjà le cas en Périgord. L’acceptabilité sociétale semble être une préoccupation obsessionnelle des rédacteurs du projet, réaction probable aux critiques des populations face aux dommages constatés dans les paysages soumis aux coupes rases et dessouchages le long des routes landaises. A ces inquiétudes, le projet répond par l’intention de mieux communiquer sur les bienfaits de la gestion forestière actuelle, dite « durable », ce qui en réalité s’apparente à un endoctrinement des propriétaires, des élus et des populations à commencer par les scolaires (campagne de communication très conséquente – budget 10M € – article Reporterre). Examples à suivre

This entry was posted in dernières nouvelles. Bookmark the permalink.

Comments are closed.